L'HISTOIRE DU BORDEAUX ETUDIANTS CLUB

Le Bordeaux Étudiants Club est le Doyen des Clubs Universitaires Français, il est l’initiateur de la pratique sportive des Universités. Né en 1897 sous l’appellation Bordeaux Université Club, il devient Bordeaux Étudiants Club (B.E.C.) dès 1903. Paul Fournial, jeune étudiant en médecine, en est le Président-fondateur. Doyen des Clubs Universitaires Français, il initie la pratique sportive à l’Université et est alors statutairement reconnu Section Sportive de l’Association Générale des Étudiants. Très tôt, dès 1907, Guttierez, premier international et recordman du saut en longueur, ouvre le large éventail d’un étonnant florilège d’exploits pluridisciplinaire. 146 internationaux, 70 titres de champions de France, 24 records de France, cette magnifique "carte de visite" vient de lui valoir le titre envié de "club du siècle" en Gironde. Si, dans les disciplines olympiques, l’Athlétisme moissonne une part importante de distinctions, l’Escrime, la Natation, puis le Pentathlon Moderne portent haut les couleurs écarlates du club. Médailles d’or, d’argent, de bronze ornent le blason du club ! Pour toutes ces activités, la convivialité, le meilleur accomplissement de soi, la culture et la sportivité sont toujours des maîtres mots, en attestent les stages effectués chaque année par la section, à l’étranger.

La création de la section natation remonte à l’année 1907. Les activités restent un bon moment en sommeil pendant la première guerre mondiale pratiquement jusqu’aux années 20. Au début de cette époque, Raymond FERRAND, né en 1896, dès l’âge de 15 ans (1911) respirera le doux parfum de l’ambiance béciste, en recueillera sa doctrine, sa mystique et en sera par la suite le porte-parole et le défenseur durant toute sa vie qui s’éteindra au printemps 1975. Il est l’Animateur principal de la section pendant l’entre deux guerres , les entraînements se déroulant uniquement pendant la saison d’été aux « bains Girondins », espace aménagé dans la Garonne du coté de Bacalan. A cette époque il n’existe guère qu’un petit bassin à Bègles (qui sera rénové en 2006). A la fin de sa carrière de nageur, Raymond FERRAND, devenu Docteur en médecine, se consacrera à l’entraînement de natation à partir des années 30.De nouveaux bassins municipaux verront le jour à Bordeaux (piscine Judaïque) ou seront organisés des championnats de France et l’actuelle Fédération Française de Natation sera officialisée en 1937. Au début des années 40, le Docteur FERRAND cumulera les fonctions de Président du BEC Omnisport, Président du comité régional de Guyenne, et d’entraîneur-président de la section natation. Il deviendra également vice-président de la Fédération Française de Natation, membre du comité directeur et chef de la délégation française aux championnats d’Europe de natation à Leipzig en 1966. En 1949, sous sa conduite et celle de Marcel MACCHI, apparaissent des nageurs nommés Boyé, Tollard, Feillou , Majoufre, Glemet, Lalhêve-Suza, ce dernier marquera une grande partie de l’histoire de la section.

 

En 1951,à la piscine municipale Georges Tissot les étudiants bordelais trustent de nombreux titres aux championnats de Guyenne, citons parmi les nageuses et nageurs les plus en vue Guy Tollard battant le record de Guyenne du 100m dos cadets en 1.19.1 (il deviendra entraineur du Biarritz Ol natation dans les années 68) Nicole Lapébie (famille du cycliste) Glemet et Francine Mollat (famille du libraire bordelais). Des championnats de France d’été seront organisés de nouveau à Bordeaux avec le concours du Docteur Ferrand.

 
 
médaille du bec, podium filles
médaille du bec, podium hommes
Ci-dessous le palmarès des athlètes qui ont porté nos couleurs au plus haut dans les disciplines de la natation au cours de ces dernières decennies :
 

Marianne Guiraud (à droite sur la photo) licenciée à la section natation de 1996 à 2006, a obtenu une troisième place aux championnats de France N1 Open à St Etienne en avril 2002 en Finale A du 50m brasse dames, détient toujours le record régional du 50m brasse dames (bassin de 50m) en 33.09, championne de France des maitres à Canet en 2006 sur cette même distance en 34.09 (record de France C1), vice championne d’Europe en relais 4x50m 4 nages à MILLAU (2003) en maitres catégorie R1. Marianne est professeur d’éducation physique.

 


Aux Championnats d’EUROPE des maitres en septembre 2003 à Millau, l’équipe féminine du bec composée de Christelle Amestoy en dos, Marianne Guiraud en brasse, Sandra Joffroy en papillon et Béatrice Bellocq en crawl sont médaillées d’argent en catégorie (25-29ans) Mohamed Sassi, à gauche sur la photo de ce podium, en compagnie d’Amaury Levaux a été champion de France Open junior du 200m papillon en 2004 à Mennecy, est toujours adhérent à notre section depuis septembre 2002 et poursuit actuellement ses études de medecine (5e année).

En 1954, les championnats de Guyenne eurent lieu dans les piscines bordelaises et notamment à l’établissement Georges Tissot. On soulignera les progres des jeunes bécistes , chez les ondines Odette Ventre en brasse, Annick Darmuzier en dos et chez les garçons Glemet ainsi que le relais 4x100m 4 nages.


En 1958, Daniel Lalhêve-Suza, professeur d’éducation physique, devient l’entraineur général du club prenant la suite du Docteur Ferrand. A l’automne 1960, le club compte dans ses rangs une vingtaine de nageurs et en particulier la famille Lonné, neuf nageurs et une nageuse qui pratiqueront la natation de compétition pendant une decennie. Les trois ou quatre séances hebdomadaires d’entraînement avaient lieu en ce temps là à la piscine Judaïque et dans un établissement nautique à Nansouty. A cette époque , il n’était pas rare de voir évoluer à l’entraînement nageurs et plongeurs dans le même espace, ces derniers éxécutant leurs figures et rentrant dans l’eau au beau milieu des nageurs !

 

Parallèlement, l’activité plongeon est bien représentée au sein du BEC par Henri ROUQUET qui obtint 4 titres de Champion de France en haut vol (10m) en 60,62,63,64, et fut sélectionné pour les JO de Rome en 1960. En terme de règlement de natation, les championnats régionaux (de Guyenne d’hiver) permettaient aux nageurs de se qualifier pour les championnats nationaux (grille de temps) et la barrière de la minute aux 100m nage libre garçon constituait dans les années 65-70 une référence sérieuse. Les meilleurs nageurs aquitains , Girondins et Bécistes avaient l’habitude de s’opposer régulièrement, notons dans nos couleurs Jacques Laboute, international, Ben Saad, Jean-Claude Hékimian, Danièle Lonné. Une équipe de water-polo verra même le jour au sein de la section natation, sous la houlette de l’étudiant africain Abdelkrim Ben Saad, regroupant un certain nombre de nageurs confirmés et sera engagé dans le championnat régional, l’aventure ne durera guère, l’espace requis pour l’entrainement n’étant pas extensible, nos poloïstes durent s’expatrier dans une autre structure.

 

En décembre 1968, la piscine universitaire fut inaugurée et petit à petit la section prendra ses quartiers dans cet établissement . Daniel Lalhêve-Suza est alors Président-entraineur de la section et coordonateur de ce nouvel établissement. L’activité plongeon se développe également sous l’impulsion de Lucien Froumenty à l'international, devenu entraineur à partir de 1972, il conduira notamment Frederic BOURIAT sur la plus haute marche du podium des championnats de France de haut vol à 5 reprises (86,88,89,90,91) la section plongeon aura formé jusqu’à nos jours 4 internationaux et se situera premier club français de plongeon au cours de la saison 1964.

 

Plus récemment, Leilani Delaune, arrivée en France à Bordeaux à l’âge de 10 ans, formée au Sri-lanka et dotée d’un gros bagage technique, est devenue championne de France de Haut vol (5m et 7.5m) en catégorie cadette et junior et troisième sénior derrière les stars Claire Febvay et Audrey Labeau mais devant la fille de la princesse Stéphanie, Pauline Ducruet.

 

Leilani Delaune se destinant en parallèle à une carrière de medecin légiste, Martine Raynaud, championne de France du 400m et 800m nage libre, selectionnée aux championnats d’Europe dans les années 70 et encore championne de France chez les maîtres sur les mêmes distances et qui excerce cette activité, est venue lui parler de son futur métier, lui transmettre sa passion.

 


L’expérience de Daniel Lalhêve Suza le conduit tout naturellement à exercer pendant ces années là des fonctions de dirigeant au sein du club et au comité d’Aquitaine de natation . De 1970 à 1998, le club comptera dans ses effectifs natation course plusieurs internationaux, Sylvie Boube (1976), Benjamin Sanson (1989) et plus récemment Bruno Orsoni, finaliste du relais 4x200m nage libre aux JO d’Atlanta en 

1996.  Tombé dans une piscine à l’age de 8 ans, le medecin de famille trouvait que le gamin devait se renforcer le dos. Quatorze ans plus tard, nanti d’épaules dont on fait les déménageurs, il décroche son billet pour les JO d’Atlanta. Etudes et natation, telles étaient ses deux passions"je veux prouver que suivre deux disciplines de haut niveau n’est pas incompatible". En 1982, Jo KELLER épaulera Daniel Lalhêve-Suza pendant quelques temps pour la formation et l’encadrement des nageurs . Durant les années 90, le club, fort de ses 150 licenciés en compétition course, restera un des meilleurs de la région avec les Girondins de Bordeaux.

 


Les équipes interclubs côtoieront l’élite (Nationale 1B, clubs classés de la dix-septième à la trente deuxième place) pendant plusieurs années de 1995 à 1998, à cette époque le championnat Interclub se disputait en deux phases qualificatives et une finale nationale, point d’orgue pour bon nombre de nageurs. dans les équipes bécistes emergérent entre autres Claude Forest, formé au club, Jérôme Jannot, brasseur et grand animateur des soirées du club house, et David Lefrançois également pentathlète de haut niveau Tous les garçons figurant sur la photo ci-dessus ont tour à tour porté les couleurs de notre club. Une nouvelle activité de la natation voit le jour en France à la fin des années 80, il s’agit de la compétition des nageurs vétéran, appelés "masters" ou "maîtres" qui concerne les plus de 25ans jusqu’à 90ans et quelque fois au delà. Fort de ses nombreux anciens, attachés à leur club depuis toujours, la section natation sera l’une des premières en France , sous la houlette de Daniel Lalhêve, à se doter d’une structure d’entrainement réservée aux masters (lignes d’eau et entraineur à part entière). Stéphane Hugot (photo ci-dessous) champion du monde masters en 2002 à Christchurch en catégorie 45-49ans est un des acteurs de cette population de nageurs, entré au club dans son enfance, il comptabilise une quarantaine de saisons sportives au service de son club.

 

Depuis le début des années 90 et jusqu’à nos jours, notre section des maîtres n’a cessé de grandir et regroupe actuellement une quarantaine de compétiteurs d’un bon niveau en témoigne l’équipe de relais 4x50m nage libre (moyenne d’âge de 50ans) composée de Jean Michel,Gérard Lonné,Christian Pierrat et Stéphane Hugot qui s’appropria le record d’Europe en 2006. A l’issu de la saison 1997-1998, Daniel Lalhêve-Suza, agé de 63 ans quitte ses fonctions de directeur de la piscine universitaire et celles de l’encadrement de la section après quarante années passées à son service.Une équipe d’anciens nageurs lui succède au début de la saison 1998 pour poursuivre et développer les différentes activités de la section natation .

Petibois ,enseignant-chercheur à l’université de Bordeaux et ancien nageur restera à la tête de la section pendant 11 ans aux cotés de Karl de Jaham , trésorier , François Renaudie, secrétaire et Lucien Froumenty un des vice-présidents. Quelques nageurs maîtres completaient ce comité directeur.

 
 
  • Facebook BEC Natation
  • Twitter BEC Natation
  • Instagram BEC Natation
Association du Bordeaux Etudiants Club Section Natation - 14 avenue du Recteur Jean Babin 33600 Pessac - natation.bec@gmail.com / 06 42 79 97 17 / 06 87 45 24 80​
Copyright 2020 © ASSOCIATION BEC NATATION  Site réalisé par CSB creative studio 
médaille du bec, podium hommes

médaille du bec, podium hommes